Adapter le gaz au procédé de soudage

  • Pièce entrain d'être soudée Gaz Article technique

    Adapter le gaz au procédé de soudage

Soumis par benoit.cantin le jeu 01/11/2018 - 11:43
Contenu
  • Gaz pour la soudure

    Le soudage est une méthode d'assemblage utilisée depuis des siècles. On dénombre aujourd'hui une centaine de méthodes de soudage utilisées dans les différents secteurs de l'industrie. L'utilisation de gaz industriels (purs ou mélanges) pour optimiser les procédés de soudage date des années 40 et 50. Depuis cette époque, les procédés de soudage utilisant du gaz se sont développés au point d'appartenir aujourd'hui à la catégorie prédominante parmi les différentes méthodes de soudage.

    Le MIG, le MAG, le TIG et le plasma comptent parmi les méthodes majeures de soudage à l’arc sous flux gazeux. Le soudage MAG est la méthode préférée pour les aciers non-alliés normaux, bien qu'il puisse également s'appliquer aux aciers inoxydables et autres matériaux.

    De nombreuses innovations en matière de soudage ont vu le jour dans les années 80 et 90. Parmi celles-ci : le soudage laser, le soudage tandem, et le soudage laser hybride.

    Une connaissance approfondie des "propriétés internes" des composants du gaz  et de leurs interactions dans des mélanges spécifiques est indispensable pour une bonne utilisation des gaz de soudage dans des applications particulières. L'arc de soudage lui-même, outil extrêmement efficace mais complexe, est principalement constitué de différentes quantités de gaz ionisé et de vapeur métallique. Cela signifie que les propriétés physiques du gaz ont un impact direct et immédiat sur l'arc. De plus, les gaz de process se trouvent en contact avec le métal chaud, zone hautement réactive, dans laquelle les effets chimiques et métallurgiques des gaz jouent également un rôle important.

  • 1
    Actuel: Diffusez vos actualités
  • 2
    Vos coordonnées
  • 3
    Votre demande est bien enregistrée.
3 fichiers au maximum.
Limité à 10 Mo.
Types autorisés : gif jpg png pdf.