Comment se lancer dans le roulage ?

  • Roulage Article technique

    Comment se lancer dans le roulage ?

Soumis par benoit.cantin le mer 03/06/2020 - 12:54
Contenu
  • Inroduction au roulage

    Le roulage est très dépendant de la matière utilisée, de l'épaisseur et du rayon à réaliser. L'expérience de l'opérateur est un élément important qui permet de rouler des pièces en respectant les exigences de tolérance souhaitées.

    roulage avec bors tombésLes industriels qui se lancent dans le roulage, d'abord en investissant dans une rouleuse, puis ensuite en l'exploitant, n'ont souvent pas l'expérience suffisante dans l'entreprise. C'est d'ailleurs des compétences qu'il est également très difficile de trouver en externe !

    Dans ce contexte, comment faire pour se lancer dans une activité de roulage ?

    Pour répondre à cette question, Metal-Interface a interviewé Etienne Camus et Françoise Vilbois de la société AMB Picot, société spécialisée dans la conception et la fabrication de rouleuses et logiciels associés à ces machines.

    Pour introduire, Etienne Camus explique que « le manque d'expérience dans le domaine du roulage doit être compensé par des solutions logiciels. »

    Pour en savoir plus, cliquez-ici !

  • Base de données et algorithmes

    Le résultat du roulage est dépendant de nombreux paramètres, et notamment de :Logiciel rouleuse

    • la nuance matière,

    • de l'épaisseur,

    • du rayon à rouler

    • et des particularités mécaniques de la matière.

    Le logiciel de roulage doit donc s'appuyer sur une base de données et des algorithmes permettant d'anticiper la réaction prévisible de la tôle sur la rouleuse.

    Cette base de données doit intégrer les données matière les plus courantes sur l'acier, l'inox, l'aluminium, ainsi que la possibilité d'ajouter des matières différentes, comme par exemple des composites.

    Pour en savoir plus, cliquez-ici !
     

  • Simplicité d'utilisation et correction facilitée

    Roulage d'un profilLe logiciel doit guider pas à pas l'opérateur qui manque d'expérience, et permettre aux rouleurs plus expérimentés de faire les corrections pour améliorer la qualité du programme.

    Etienne Camus ajoute que, « dans le logiciel que nous proposons, EASYROLL (Brevet Picot), les corrections remontent automatiquement vers la base de données et vers les algorithmes afin d'améliorer les résultats. Ainsi, les programmes s'améliorent au fur et à mesure !

    Nous avons d'ailleurs conclu un partenariat avec le fabricant de panneaux composites, 3A Composites, pour l'enrichissement de notre base de données à l'attention des façadiers et utilisateurs d'Alucobond.
    »

    Pour en savoir plus, cliquez-ici !
     

  • Conclusion : le roulage avec 3 ou 4 rouleaux

    Le nombre de rouleaux d'une rouleuse a une incidence sur la précision des pièces, mais aussi sur l'exigence d'un point de vue programmation.

    Ainsi, avec une rouleuse à 3 rouleaux, le niveau de précision est optimal car chaque rouleau assure le formage de la tôle. En comparaison, une rouleuse à 4 rouleaux a tendance à laminer la tôle. En effet, un des rouleaux est utilisé pour maintenir la matière, et de ce fait exerce une pression sur la pièce.

    Néanmoins, l'utilisation d'une rouleuse à 3 rouleaux est plus exigeante car la matière est moins tenue. D’où l'importance du logiciel pour programmer ce type de rouleuse !

    Pour en savoir plus, cliquez-ici !

    Copyright - reproduction interdite sans autorisation écrite de Metal-Interface

  • 1
    Actuel: Diffusez vos actualités
  • 2
    Vos coordonnées
  • 3
    Votre demande est bien enregistrée.
3 fichiers au maximum.
Limité à 10 Mo.
Types autorisés : gif jpg png pdf.