Planifier: comment concilier satisfaction client et réalités d'une industrie tôlerie ?

  • Planification de l'atelier tôlerie, mécano-soudure ou chaudronnerie GPAO-MES-ERP Article technique

    Planifier: comment concilier satisfaction client et réalités d'une industrie tôlerie ?

Soumis par benoit.cantin le mar 10/09/2019 - 10:26
Contenu
  • Introduction sur la planification dans un atelier de tôlerie

    Les industriels, et à fortiori dans le domaine de la tôlerie, sont soumis à des contraintes de délais de production qui touchent de manière transversale tous les départements dans l'entreprise : commerciaux, deviseurs ou chargés d'affaires, production, comptabilité, etc.

    Or la planification est encore souvent le point faible, et cela même pour les entreprises équipées en GPAO et ERP. Les systèmes de planification sont souvent très rigides, et les outils comme Excel ou un simple tableau sont insuffisants pour gérer le flux de production.

    En effet, un planning rigide n’est pas capable d’évoluer en temps réel, ni de s’ajuster en fonction d’événements inattendus, comme une panne machine ou l’arrivée d’une commande urgente.

    Au-delà des conséquences internes à l'entreprise sur le process et le flux de production, les problématiques de planification impactent directement la satisfaction des clients ou des prospects : retard de livraison, manque de visibilité, fourniture d'un délai trop approximatif au moment du devis, etc. Ainsi, certaines entreprises perdent des clients parce qu’elles ne peuvent répondre de manière certaine et très précise à un planning de livraison. Elles se retrouvent ainsi concurrencées par d’autres sous-traitants, mieux organisés et capables de donner une plage horaire de livraison.

    Dans ce contexte :

    • Comment planifier les différentes opérations de production de manière à respecter les délais ?
    • Comment proposer des délais de production réalistes pour être en mesure de séduire de nouveaux clients ?
    • Comment partager les informations de production et les rendre accessibles à chacun dans l'entreprise, et également au client ?


    Pour la réalisation de cet article, Metal-Interface s'est appuyé sur l'expérience de Fouad Benayad, directeur commercial de la société Lantek France.
     

  • Comment avoir une planification prenant en compte le reflet exact de la production en cours ?

    Validation des phases de production : laser, pliage, montage, soudure, etc.


    L'objectif est d'avoir une vision exacte de la production à l'instant t, de façon à pouvoir réajuster en temps réel la planification. Ainsi, chaque événement inattendu est géré immédiatement de façon à optimiser son impact sur les délais et sur la charge de chaque poste de production. Et Fouad Benayad ajoute que « cette conception de la planification permet en plus de maximiser le taux journalier d'utilisation des machines. »

    La planification est une estimation théorique. Elle prend en compte les éléments connus à e moment et peut être ensuite réajustée en fonction des nouveaux événements. Et c'est bien le réajustement qui est délicat puisqu’il faut être en capacité de collecter puis de gérer de nombreux flux d'information.  Par exemple, « l'opérateur peut avoir un problème au moment de la découpe ou au pliage des pièces, et qui entraîne des temps de production plus importants. Dans ce cas de figure, le système de planification doit non seulement réajuster le planning de production, mais doit aussi prendre en compte les temps de production pour les futurs OF de la même pièce. »

    La gestion de la planification implique de maîtriser en amont les flux d'information et les événements, de les stocker puis de les analyser


    Ainsi, la gestion de la planification implique de maîtriser en amont les flux d'information et les événements, de les stocker puis de les analyser, comme par exemple :

    • la mesure et l'enregistrement des temps de production des différents postes : découpe, soudure, pliage,...
    • la comparaison des temps de production d'une pièce ou d'un OF par rapport au prévisionnel,
    • le contrôle des stocks notamment sur les différentes nuances de tôle, épaisseur et formats,
    • la traçabilité, si les données reprennent chaque zone de production, et que tous les systèmes de l’entreprise sont connectés, la planification est beaucoup plus simple et l’automatisation du procédé devient possible,
    • la numérisation pour la capture de charge de travail, d’efficacité et de capacité réelle de chaque ligne.


    Et Fouad Benayad ajoute « Une fois les données mises à disposition de la planification, il est essentiel de pouvoir les exploiter pour permettre un réajustement permanent du planning de production. »
     

  • Comment et pourquoi un délai réaliste dès le devis ?

    Planification fine de l'atelier tôlerieLa relation entre le donneur d'ordre et son sous-traitant tôlerie a longtemps été basée sur la confiance et la notion de service. En effet, un client satisfait faisait souvent appel au même fournisseur/partenaire.
    Aujourd'hui, les acheteurs n'hésitent pas à consulter de manière beaucoup plus large, notamment sur de nouveaux projets. Le délai de production est donc un aspect différenciant, qui peut même contre-balancer un tarif plus élevé.

    À titre d'exemple, Fouad Benayad rapporte les propos d'un industriel dans la tôlerie fine, « nous avons parfois des clients qui nous indiquent que notre offre aurait été retenue si nous avions remis notre devis 24 heures plus tôt, ou si nous avions été capables de proposer un délai plus court pour la production des pièces. Le prix est parfois secondaire ! »

    Ainsi, pour les sous-traitants en tôlerie, mécano-soudure et chaudronnerie, l'acquisition de nouveaux clients passe par une attention particulière sur 3 points :

    • la remise d'un devis dans un délai court,
    • le calcul d'un chiffrage exact,
    • et une proposition de délai ajustée.


    Pour répondre à ces problématiques, le sous-traitant peut s'appuyer sur des logiciels de devisage, mais doit aussi être en mesure de gérer une planification ajustée au réel.
    Ainsi, le deviseur et le commercial sont en capacité de fournir à leur client un délai précis, non basé sur un « feeling » mais sur l'analyse des multiples données de l'entreprise : remontées de production, taux de charge des machines, stocks, etc.
     

  • Une meilleure communication à tous les niveaux

    La plupart des problèmes de planification rencontrés par les entreprises sont liés à une mauvaise communication, d'une part entre les collaborateurs, et d'autre part entre les machines et les différents systèmes informatiques.

    Validation des opérations au pied de la machine

    La planification doit être au service de tous, dans l'entreprise et des clients pour :

    • fournir la bonne information, à la bonne personne et au bon moment,
    • être en capacité de suivre l'état d'avancement d'une production pour apporter une réponse précise au client,
    • avoir des outils qui permettent une souplesse de consultation (mobile, tablette, ordinateur, commande numérique des machines, etc.).

    Et Fouad Benayad explique : « imaginons la fabrication d’une pièce avec une gamme en trois étapes: découpe, pliage, et soudage. Si l'opérateur au poste de pliage est averti lorsque l’étape de découpe précédente est terminée ou en cas de retard, il gagnera du temps et pourra anticiper une autre production.  »

    Ce gain de réactivité est nécessaire dans un contexte de production qui peut évoluer au cours d’une même journée.

    « La planification en temps réel fluidifie la communication de l’ensemble du système d’information. Depuis les personnes présentes au pied des machines, en passant par le bureau d’études ou même les commerciaux sur le terrain : tous ces acteurs sont en mesure de répondre à tout moment de manière très précise sur l’état de la commande d’un client. Et en cas de retard, le sous-traitant dispose des informations pour proposer une solution alternative, comme une livraison partielle par exemple. Le responsable d’atelier sera immédiatement averti du moindre retard et pourra donc réagir rapidement. »
     

  • Pour conclure

    Gestion de production pour un atelier tôlerie, chaudronnerie, mécano soudurePlanifier permet d'organiser la fabrication afin de produire chaque OF dans le délai imparti. Sans une remise en question permanente des délais, sur la base des données de production de l'entreprise, le planning devient une base “théorique”, de plus en plus éloignée de ce qui se passe réellement dans l'atelier.

    Pour éviter cet écueil, la planification doit être assise sur une gestion efficace et en temps réel des données de production. Cela permet d'assurer un réajustement permanent du planning de production (réorganisation des OF en cas de retard, information directe au client, en passant par le bureau d’études ou même les commerciaux sur le terrain, etc.), et ainsi être en phase avec la réalité de l'usine. Dans le domaine spécifique de la tôlerie, seule une solution étant en capacité de gérer l'ensemble de la production du devis à la livraison (MES, ERP, Devis, CFAO-Imbrication, Gestion production, etc.) peut répondre à l'ensemble de ces problématiques.

    En savoir plus sur Lantek !

    Voir les logiciels Lantek - ERP/GPAO !

    Voir les logiciels d'imbrication et de FAO Lantek !

    Copyright - reproduction interdite sans autorisation écrite de Metal-Interface

  • 1
    Actuel: Diffusez vos actualités
  • 2
    Vos coordonnées
  • 3
    Votre demande est bien enregistrée.
3 fichiers au maximum.
Limité à 10 Mo.
Types autorisés : gif jpg png pdf.