Soudage : alimentation électrique dans le procédé de soudage

  • Soudage: alimentation électrique Alimentation électrique Article technique

    Soudage : alimentation électrique dans le procédé de soudage

Soumis par benoit.cantin le sam 01/09/2018 - 11:22
Contenu
  • Les différentes alimentations électrique en soudage

    L’alimentation électrique pour le soudage provient de différentes sources : soit elle est intégrée dans la machine de soudure, soit elle provient d’un poste à souder. En fonction de la technique de soudage utilisée, ceux-ci diffuseront un courant électrique différent :

    • Le courant continu: La plupart des postes à souder nouvelle génération génèrent ce type de courant (inverters). Le courant continu à polarité négative (ou directe) est utilisé pour les soudages TIG et plasma de la plupart des métaux. Au contraire, les soudages à l’arc avec électrode enrobée, MIG/MAG nécessiteront un courant continu à polarité positive (ou inverse).
    • Le courant alternatif: Les postes à souder à transformateurs statiques génèrent du courant alternatif. Certains procédés de soudage à l’arc ne sont pas compatibles avec ce courant.
    • Le courant pulsé : le courant pulsé est un courant continu qui connaît des pulsations d’intensité et de fréquences qui permet de maîtriser l’énergie apportée à la pièce lors de la pénétration.

    Le choix de l’alimentation électrique dépendra aussi de la température que la source d’électricité est capable d’atteindre. Par exemple, pour le soudage d’acier, la température doit atteindre 1500°C afin que le métal entre en fusion, alors que l’aluminium entre en fusion dès 660°C.

    Les postes à souder sont aussi utiles pour le brasage ou soudo-brasage. Avec cette technique, la température à atteindre doit être celle du point de fusion du métal d’apport.

  • Les postes à souder onduleurs ou inverters

    Les postes à souder onduleurs (ou inverters) sont utilisés pour transformer une source de courant continu en courant alternatif, qui est ensuite injecté dans un circuit électrique. Ils s’opposent donc aux redresseurs*. Les onduleurs sont appréciés pour leur faible encombrement et leur facilité de transport.

    On distingue plusieurs types d’onduleurs : les onduleurs de tension, ceux de courant, et les onduleurs autonomes et non autonomes:

    • Les onduleurs autonomes

    Les onduleurs autonomes permettent d’obtenir une tension de fréquence fixe ou ajustable par l’utilisateur, et n’a pas besoin de source de courant en entrée pour fonctionner.

    • Les onduleurs non autonomes

    Les onduleurs non autonomes ont besoin d’un réseau électrique pour fonctionner.

    * Un redresseur est un convertisseur de courant qui permet d'alimenter une charge de type continue réglable à partir d'une source de courant alternatif. La tension est constante quelque soit la charge.

     

  • 1
    Actuel: Diffusez vos actualités
  • 2
    Vos coordonnées
  • 3
    Votre demande est bien enregistrée.
3 fichiers au maximum.
Limité à 10 Mo.
Types autorisés : gif jpg png pdf.