Un bâti de machine presse plieuse révolutionnaire

  • Presse plieuse ADIRA Presse Plieuse Electrique Communiqué

    Un bâti de machine presse plieuse révolutionnaire

Soumis par metal-interface le sam 11/05/2019 - 08:56
Contenu
  • Innovations : les presses plieuses électriques - un bâti révolutionnaire dématérialisé et actif !

    Metal-Interface est allé à la rencontre de Monsieur Francisco CARDOSO PINTO, Vice-Président de la société ADIRA, lors du salon EuroBLECH à Hanovre en Allemagne courant octobre 2016. Une occasion de découvrir une presse plieuse révolutionnaire par la conception et la structure de son bâti

    En savoir plus sur ADIRA !

    Une des grandes innovations de la société ADIRA est le passage de sa gamme de gamme de presse plieuse hydraulique vers la technologie électrique. C'est ainsi qu'Adira est en capacité de fournir des presses plieuses complètement électriques d'une force de 100 tonnes, pour le pliage de pièces de 3 mètres. Et Monsieur Francisco CARDOSO PINTO de préciser l'avantage écologique, « la plieuse électrique est particulièrement intéressante d'un point de vue écologique car moins consommatrice en énergie et n'utilisant pas d'huile, contrairement au système hydraulique. »

    ADIRA propose une gamme complète de presses plieuses électriques de 1 mètre jusqu'à 3 mètres. Cette gamme de machine a toutes les possibilités d'une presse plieuse hydraulique. « Cette solution a pu être mise en œuvre du fait de l'expérience du pliage, et en particulier de la fabrication de presse plieuse hydraulique » indique Monsieur Francisco CARDOSO PINTO. Pour parvenir à cette solution, ADIRA a, sur les modèles de presse plieuse hydraulique, simplement échangé les vérins hydrauliques par des servomoteurs avec une vis de boule. L'effort et le comportement de la machine électrique est ainsi similaire à une presse plieuse hydraulique.

    Cette stratégie d'évolution de la gamme des presses plieuses vers la technologie électrique n'empêche pas ADIRA de conserver la technologie hydraulique pour répondre aux limites technologiques de l'électrique. « ADIRA a fait une première mondiale en présentant sur ce salon (EuroBECH 2016) une presse plieuse d'une force de 700 tonnes » … du jamais vu sur un salon prévient Monsieur PINTO.

    La présentation d'une telle presse plieuse a été possible par une innovation majeure à savoir le fait que la structure de ses presses plieuses qui ne nécessitent plus de fondations. En effet, la société ADIRA a revu intégralement le bâti des presses plieuses habituelles pour la simplifier et proposer ainsi en final l'invention d'une structure dite « dématérialisée et active ».

    « C'est une structure révolutionnaire qui nous permet d'avoir des machines plus souples, plus légères en bâti et qui repoussent aussi les limites habituelles de longueur et de tonnage. Avec cette innovation, ADIRA peut facilement construire une machine de 20 mètres sans avoir la contrainte de construire une machine exagérément grosse » détaille Monsieur Francisco CARDOSO PINTO.

    « C'est un peu le principe de la tour Eiffel avec une structure par assemblage de profil » explique Monsieur Monsieur Francisco CARDOSO PINTO. La structure développée par ADIRA est en capacité de répondre aux efforts qui sont imposés à la presse plieuse, tout en assurant une production plus simple de la machine. La structure est dite « active » car des vérins à l'arrière de la machine ont pour objectif de compenser les déformations imposées au bâti de la machine.

  • Une stratégie d'innovation orienté production additive et écologique !

    La production additive et la réduction de la consommation énergétique sont très liées. ADIRA poursuit ces deux objectifs majeurs pour la recherche et le développement de ces nouvelles innovations. Et Monsieur Francisco CARDOSO PINTO d'expliquer sa vision de la fabrication additive où « on additionne le métal et l'énergie pour avoir le juste besoin pour produire une pièce, contrairement à la fabrication surfative, qui doit d'abord utiliser un métal en plus importante quantité que ce qui est nécessaire et dépenser encore de l'énergie pour retirer du métal qui va être jeté. Avec la fabrication additive « made in ADIRA », on ajoute l'énergie uniquement là où c'est nécessaire. ».

    Copyright - reproduction interdite sans autorisation écrite de Metal-Interface

  • 1
    Actuel: Diffusez vos actualités
  • 2
    Vos coordonnées
  • 3
    Votre demande est bien enregistrée.
3 fichiers au maximum.
Limité à 10 Mo.
Types autorisés : gif jpg png pdf.